1.3. Facteurs biotiques du milieu marin


C'est l'ensemble des actions que les organismes exercent directement les uns sur les autres

Quelques types d'interactions ou de coactions entre 2 organismes A et B (d'après G. Lemée)

Types d'interactions

Compétition

A et B sont mutuellement affectés dans leur développement.
C'est dans la compétition interspécifique qui se manifeste au niveau des ceintures d'algues , que ce type d'interaction est le plus visible.
Les caractères les plus importants dans cette compétition semblent être: la vitesse de croissance, la durée de vie, la fertilité, la capacité de régénération, l'aptitude à la reproduction asexuée, le mode d'occupation de l'espace, la périodicité saisonnière... 

Exploitation

A est parasite ou prédateur de B; le développement de B est réduit ou impossible.
Les algues ont de nombreux prédateurs Invertébrés et Vertébrés qui les consomment mais c'est l' action prédatrice de l'Homme qui représente la menace la plus grave puisqu'il peut réduire l'aire de distribution de certaines espèces ou même les menacer d'extinction par prélèvement direct, par le rejet de déchets, la pollution des eaux et des rivages, l'introduction de nouvelles espèces (Ex: Caulerpa taxifolia , Sargassum muticum ), les aménagements littoraux destructeurs...
En effet, on a montré que les aménagements littoraux provoquent la remontée de la profondeur de compensation qui est en moyenne d'une trentaine de mètres en Méditerranée et la réduction de la zone littorale où est implanté le phytobenthos végétal.

Coopération

A et B trouvent avantages de leur rapprochement 
Elle permet de mieux affronter la compétition entre les espèces ou la lutte pour l'occupation de l'espace...

Commensalisme

Dépendance favorable ou obligatoire de A vis à vis de son hôte B; B n'est pas affecté.
C'est le cas des algues épiphytes qui s'installent sur un support vivant, présence qui ne semble pas résulter du hasard mais  d'un choix puisque ce sont souvent les mêmes espèces qu'on trouve sur les mêmes hôtes.
Ex: Rhodymenia palmata est souvent épiphyte sur Laminaria hyperborea ou Himanthalia elongata.

Mutualisme et symbiose

Association obligatoire ou bénéficiaire pour A et B
Ce type d'interaction interesse certaines algues vertes microscopiques et des mycéliums de champignons (lichens ) ou des Cnidaires qui les abritent dans leurs tissus.