Le milieu atlantique 

 

Caractéristiques

L'Océan Atlantique s'étend entre le Continent américain et l'Eurafrique; il communique au nord avec l'Océan Arcticque, au sud avec l'Océan Austral, au sud ouest avec l'Océan Pacifique et au sud-est avec l'Océan Indien.

Sa superficie (le 1/3 de l'Océan mondial) est de 106,4 millions de Km2, sa profondeur profondeur moyenne est de 3256 mètres alors que sa fosse la plus profonde, la fosse de Porto Rico est à -9218 mètres.

Topographie


étages océaniquesCliquez!

-les plates-formes continentales immergées, surtout développées dans l'Atlantique-nord, représentent 11% de sa superficie. 

-les talus qui leur succèdent jusqu'à des prondeurs de - 3 000 mètres sont creusés de canyons; il y règne une obscurité presque totale.

-puis s'étendent de vastes bassins plats à des profondeurs variant entre -5000 et -7000 mètres (les plaines abyssales) symétriques par rapport à une longue chaîne de montagnes; c'est la dorsale médio-océanique, large au maximum de 2 000 km, dominant de ses 1500 mètres d'altitude! une vallée médiane, le rift dont la largeur varie de 10 à 30 km.

Le milieu océanique

Signalons toutefois quelques différences essentielles entre Atlantique et Méditerranée:

-la salinité de l'Atlantique est plus basse qu'en Méditerranée (35°/°° contre 36,4°/°° à 39, 5°/°° )

-la température bien que la Dérive Nord-Atlantique courants atlantiques issue du Gulf Stream réhausse la moyenne des températures annuelles de 6 à 10 °C sur les côtes atlantiques françaises (par rapport aux régions littorales américaines situées à la même latitude), les eaux profondes en Atlantique ont une température moyenne de 3 à 4 °C en hiver contre 13°C en Méditerranée.

-le brassage des eaux est plus rapide et plus important dans l'Océan grace à l'existence de grands courants, de différences de température importantes entre la surface et les eaux profondes; en hiver les remontées de sels nutitifs sont beaucoup plus efficaces. 

-les marées sur les côtes atlantiques sont fortes et les algues qui peuplent l'estran ou "zone de balancement des marées" sont soumises à des conditions écologiques très sévères (longue durée des émersions, effets prolongés du soleil, du vent, apports d'eau douce entrainant une dessication poussée..) 

 

Les algues dans l'Océan et en Méditerranée

Les côtes atlantiques françaises comme les côtes méditerranéennes font partie de la même région biogéographique, la région méditerranéo-atlantique de climat chaud

Aussi, un lot d'espèces communes (> 60%?), le plus important d'ailleurs, se retrouve-t-il aussi bien dans l'Océan qu'en Méditerranée où dans certaines zones on rencontre des Laminaires si caractéristiques de l'Océan. De nombreuses espèces ayant, dès la fin du tertiaire, pénétré en Méditerranée par le détroit de Gibraltar. 

Signalons des espèces originaires de mers chaudes (mer Rouge, Atlantique tropical et subtropical, Océan Indien, Océan Pacifique) comme Halimeda tuna , Udotea petiolata , Acetabularia acetabulum , Caulerpa prolifera ...... ou des espèces cosmopolites qu'on retrouve dans toutes les mers du monde comme Ulva lactuca, Codium dichotomum, Colpomenia sinuosa, Scytosiphon lomentaria ... qui supposent des relations entre ces différentes zones au cours des temps géologiques.

Un petit lot d'espèces différentes dites vicariantes se retrouve en Méditerranée et dans l'Océan. Elles occupent les mêmes niches écologiques dans 2  mers différentes: citons les cas de Phyllophora épiphylla en Atlantique nord et Phyllophora nervosa en Méditerranée 

Un nombre d'espèces assez important dites endémiques, présentant des liens de parenté évidents, se retrouvent dans l'une des 2 mers; c'est le cas Cystoseira stricta , espèce méditerranéenne qui dériverait de Cystoseira tamariscifolia, espèce d'origine atlantique qui aurait pénétré en Méditerranée en subissant des modifications dûes aux contraintes différentes du nouveau milieu. Citons aussi le cas des endémiques méditerranéennes (20 à 25% du total!) comme Rissoella veruculosa ou de la Posidonie phanérogame marine (plante à fleurs) du genre Posidonia océanica! le végétal emblématique de Méditerranée.

Le détroit de Gibraltar continue à alimenter la Méditerranée, y compris en "espèces venues d'ailleurs" comme Asparagopsis armata , originaire du Pacifique, Codium fragile   ou Colpomenia peregrina .
Notons d'autres "envahisseurs" en Méditerranée, arrivés par le canal de Suez ("espèces lessepsiennes") venant de la mer Rouge comme Halophila stipulacea ou introduites accidentellement comme Sagarsum muticum (originaire du Japon) ou Caulerpa taxifolia   ("une création ?" d'un aquarium européen)....